jan
17

ETAPE 14 PISCO – LIMA

Vincent était inquiet de l’état de son moteur qui avait pris l’eau et a préféré assurer le podium en le changeant ce qui lui coute 45 mn de pénalité au départ de la dernière spéciale. Et enfin les derniers kms de dunes le placent à la 38 ème place de l’étape et à la 30 ème au général. Magnifique place pour son second Dakar avec quelques péripéties matérielles  et humaines

on peut lui dire qu’une chose BRAVO!!!!

jan
14

Etape 13 : Nasca / Pisco

Aujourd’hui c’était l’avant dernière étape, Vincent a couvert les 275km de la spéciale en 4 heures à 39 minutes du vainqueur du jour. Ce chrono lui permet de décrocher la 39ème place du jour et surtout de préserver sa place dans le top 30.
Maintenant il ne reste plus que 254km de liaison et une toute petite spéciale de 29km demain et notre champion aura conclu son deuxième Dakar avec à la clé un superbe classement général, heureusement pour les pilotes pros qu’il a eu ses soucis ;-)
Par contre bien que n’ayant que peu de kilomètres à faire avant l’arrivée, il est contraint de changer une deuxième fois le moteur ce soir, du coup cela signifie 45 minutes de pénalités ce qui va le faire rétrograder de 2 places au classement général. Ce changement est une conséquence de la baignade forcée au kilomètre 21 de l’étape d’avant hier, les moteurs ont souffert dans cette mésaventure et le risque de casse demain est trop important, de plus l’étape se déroulant majoritairement dans les dunes il sera impossible de terminer l’étape tracté par un autre concurrent …

 

Une pensée pour David Barrot qui a encore connu une étape difficile à l’image de la totalité de son rallye, il a rencontré les problèmes de moteur redoutés par Vincent au départ de la spéciale de ce matin et ne dois d’avoir pu finir son étape qu’à l’éfficacité du team HFP¨et à ses mécanos, de plus il est handicapé quasiment depuis le début par de grosses douleurs au dos et serre les dents pour rallier Lima, Etienne Lormand de son côté fait une belle deuxième partie de rallye, finissant ses étapes dans le même tempo que Vincent (4 minutes plus rapide aujourd’hui…)

 

Allez, maintenant c’est Bivouac, il faut se faire beau que demain c’est la fête !!!!!!!!!

 

jan
13

Etape 12 : Arequipa / Nasca

Après une nuit entre motards sur le bivouac dédié et sans accès à l’assistance, Vincent a commencé sa journée par une liaison de 260km avant d’attaquer une spéciale qui était décrite comme une des plus dure avec de longues successions de dunes.

 

 

A la sortie une étape formidable, salué par les plus grands pilotes avec un tracé entre mer et cordillères des Andes … Le Pérou a marqué les esprits et devrait entamer une longue histoire avec le Dakar !

Côté course, Vincent termine son étape avec le 38ème chrono du jour tandis que côté classement général, c’est serré avec deux-trois autres pilotes dont Goncalves qui finit 5ème de l’étape du jour et vient mourir à 1min23 de Vincent qui est ce soir 28ème de ce Dakar 2012.
Lima est maintenant tout proche et c’est bien pour notre champion qui est « vidé », plus que deux étapes et ce sera l’arrivée avec si tout va bien une superbe place dans le top 30 !

jan
13

ETAPE 11

Cette journée fut la plus éprouvante depuis le début du rallye pour Vincent qui a couché la moto dans l’eau et s’est fait aidé par le public pour la sortir! Et la redémarrer Merci à eux !
Vincent a donc perdu du temps en début de spéciale, il a pu ensuite repartir sur le bon rythme pour finir l’étape du jour à la 47ème place à 1h12 du vainqueur du jour.
Il reste cependant à une superbe 26ème place au général.
Ce soir c’est bivouac entre motards et sans assistance à près de 150km de l’autre bivouac, en fait c’est un peu une journée de repos mais pour les mécanos ;-)
L’avantage est qu’ils auront 150km de liaison de moins demain …

Aujourd’hui en espérant que Vincent aura passé une bonne nuit sans sa petite tente et petites affaires.
AREQUIPA – NASCA
L’étape du jour sera étendue de 249 kms de liaison et 245 kms de spéciale avec au menu dunes et sable!!!!

« Seul un vol au-dessus de la région permet d’admirer les «lineas de Nazca», énigmatiques figures construites sur le sol il y a plus de 2000 ans ! Sur la carte du Pérou, le parcours de la spéciale en forme une nouvelle, aux allures de dragon de sable. Les zones de dunes sont équitablement réparties, mais les concurrents se rappelleront à coup sûr de l’une d’entre elles, qui a marqué les esprits au sein de l’équipe des « recos ». Pendant près de vingt kilomètres, et sans la moindre interruption, les dunes s’enchaînent, transportant les pilotes dans une nouvelle dimension. La portance du sable aide à traverser ce cordon sans trop de peine, mais les plus habiles en franchissement auront tout de même un coup à jouer, spécialement à trois jours de l’arrivée finale. Le « coup de volant mauritanien », pour ceux qui l’ont conservé, peut rapporter de précieuses minutes »

jan
12

ETAPE 10 IQUIQUE – ARICA

Vincent s’était dit qu’il fallait remonter sur cette étape pour partir un peu mieux le lendemain, c’est chose faite.
Il réussit à finir cette spéciale 31 ème place malgré le fesh fesh et remonte au général 26.
Aujourd’hui c’est le passage au Pérou  avec un réveil dans la nuit pour enchainer les 171 kms de liaison et les 534 kms de spéciale dans les dunes et une première inédite au Dakar en Argentine Pas d’assistance mécanique ce soir pour les motards!!!!!


Parcours du jour
« Pour la première journée du Dakar dans leur pays, les Péruviens auront droit à deux spéciales, et un supplément de kilomètres pour les motards. Après une journée d’alternance entre du hors piste et des zones entrecoupées de rios, ils bénéficieront d’un moment d’intimité : un bivouac dédié leur sera installé avant de continuer l’exploration du Pérou. La formule, qui n’avait plus été expérimentée depuis le campement marocain de Foum Zguid pendant le Dakar 2007, implique aussi une contrainte majeure qui influera sur la gestion de course. Les véhicules d’assistance ne seront pas autorisés sur le parc de travail, où seuls les pilotes de motos et de quads pourront s’entraider. »

jan
11

ETAPE 9 AUTOFAGASTA – IQUIQUE

JOURNEE DE GALERE HIER POUR VINCENT LES 516 KMS DE SPECIALE FURENT INTERMINABLES

Problèmes de validation de waypoint puis panne d’essence pour revenir sur ses traces et enfin un bras occillant défectueux qui l’a contraint à rouler à 50km/heure. Bilan il est arrivé en 63ème position et le place 30 ème au général.

Ce qui le fait partir loin derrière aujourd’hui pour une grosse étape de 377 kms de spéciale et 317 kms de liaison. cela lui réserve des points de vue spectaculaires mêlant sable et vagues mais il ne faudra pas se déconcentrer pour affronter les dunes et le fesh fesh.

Allez Vincent Direction Vincent

jan
10

Etape 8

Vincent a encore fait un belle spéciale malgré un poignet douloureux et la poussière des autres concurrents.

Parti 57 il terminera 42 ème ces 477 kms de spéciale et se maintient 27 ème au général.

Aujourd’hui encore beaucoup de volonté il faudra à notre champion pour parcourir les 510 kms .

jan
08

Un aperçu des conséquences matérielles de la chute

jan
08

Etape 7

C’est la veille du repos que Vincent a chuté lourdement en début de spéciale et  a du finir (plus de 250 kms) sans GPS et sans road book. De surcroit une machine bien abimée et une bonne entorse au poignet gauche qui risque de l’handicaper pour le reste du rallye. Il finira quand même 57 de cette étape ce qui le redescend un peu dans le classement général 27 ème.

Aujourd’hui c’est repos dans un hotel de Copiapo et beaucoup de travail pour le team HFP pour que la moto soit remontée.

Allez Vincent il faudra serrer les dents!!!!

jan
06

MATT ET BRUNO

Les copains de bivouac Matt Lagrive et Bruno Da costa manquent à Vincent.

Une pensée particulière à ses deux grands pilotes qui ont été contraints d’abandonner.

Articles plus anciens «