jan
19

Etape 14 – La Serena / Santiago

Voilà c’est fait ! Vincent vient de boucler son 3ème Dakar consécutif, l’exploit est encore plus grand quand on se remémore les galères qu’il a rencontrées cette année … Le pilote aura été parfait jusqu’au bout, encore aujourd’hui il a fait le job en allant gagner le match qui l’opposait avec les concurrents juste devant lui au général avec suffisamment d’écart pour grappiller encore une place au général !
Cela nous donne donc le 31ème chrono du jour qui lui permet d’obtenir la 38ème place du classement général de ce Dakar 2013.

Un grand bravo à Vincent, reste à profiter des privilèges des concurrents qui vont jusqu’à Santiago … Savoures bien ton podium et la parade de demain, tu l’as mérité !!!!!!

jan
19

Etape 13 – Copiapo / La Serena

Encore une longue journée et pas mal de pièges aujourd’hui, des cailloux, des dunes, du sable mou, de la navigation … une avant-dernière étape riche !
La moto de Vincent a continué son bon comportement des derniers jours ce qui lui a permis de profiter de sa spéciale au niveau pilotage. Côté navigation quelques erreurs, dont une qui l’a obligé à faire demi-tour jusqu’à l’entrée d’une passe, permettant à un petit groupe arrivant derrière lui d’éviter l’erreur et de partir en peloton avec Vincent. Au final un 34ème chrono de l’étape qui lui permet de revenir à la 39ème place au général.
Maintenant c’est dernière nuit dans la tente que Vincent abandonnera avec une joie non dissimulée demain matin : « J’en peux plus de la tente, demain je ne la démonte même pas ! », m’a-t-il dit en rigolant …
Il reste donc une étape avant que Vincent accomplisse la performance de terminer son 3ème Dakar consécutif, croisons les doigts pour que la mécanique ne lui joue pas des tours.

jan
17

Etape 12 – Fiambala / Copiapo

Un lever aux aurores et une longue liaison dans le froid, Vincent comme les autres pilotes a démarré sa spéciale déjà éprouvé par les 329km parcourus depuis le bivouac, la seule consolation étant le privilège de traverser des paysages magnifiques.
L’étape du jour était très complète des passages piégeux plein de pierres, du sable, des dunes, de la navigation bref un vrai concentré de Dakar que Vincent a abordé prudemment mais comme sa moto a décidé depuis deux jours de fonctionner parfaitement cela lui a tout de même permis de réaliser un superbe 28ème chrono qui va lui permettre de faire un nouveau rapproché au général, il semble qu’il soit 42ème au classement ce soir. Maintenant plus que 2 jours pour arriver à Santiago et avoir la joie de terminer pour la troisième fois consécutive ce rallye de légende.

Pour ça une petite sieste à l’ombre du camion fera le plus grand bien ;-)

jan
17

Etape 11 – La Rioja / Fiambala

Nous avions souhaité hier à Vincent qu’il puisse s’exprimer librement sur sa moto sans ennuis mécaniques pour son anniversaire … nous avons été exaucés !!!
107ème pilote a s’élancer dans la spéciale, après plus de 250km de liaison sous la pluie, Vincent se retrouvait gêné par un grand nombre de pilotes devant lui mais par chance la spéciale d’aujourd’hui était plus propice au dépassement que celles des derniers jours … Il a tout de même fallut se frotter les yeux quand plus d’une heure après le passage des leaders, Vincent a été affiché avec le 3ème temps intermédiaires au WP2, performance aussi exceptionnelle que rarissime. Le reste de l’étape a été du même tonneau et Vincent a clôturé la spéciale avec le 17ème chrono en ayant tout de même doublé plus de 60 concurrents, résultat exceptionnel mais finalement assez conforme avec le niveau de pilotage démontré par Vincent quand sa moto le lui a permis !
Pour résumer Vincent m’a dit « Quand la moto marche c’est mieux et le pilote n’a pas fait trop d’erreur … ;-)  »
Le plus important est qu’il a vécu aujourd’hui une journée de moto avec juste le plaisir du pilotage sans les galères des pépins mécaniques …
Cette belle performance lui permet d’ores et déjà de remonter dans les 50 premiers mais les écarts sont à présent assez important et il sera difficile d’améliorer beaucoup ce classement, l’étape de demain devrait logiquement être la dernière qui permettra de faire des écarts, à la régulière.

jan
15

Etape 10 – Cordoba / La Rioja

Vincent savait que cela serait une journée compliquée aujourd’hui en étant le 100ème pilote à s’élancer dans les chemins étroits et poussiéreux de la spéciale du jour mais il était encore loin de la réalité !!!!
Après 10km dans la spéciale l’amortisseur a cassé … il a donc fait 350km de spéciale avec la moto « en bas », sans amortisseur, auxquels il faut ajouter ensuite les quasiment 300km de liaison pour rallier le bivouac … les amateurs de moto apprécieront l’exploit de Vincent aujourd’hui d’avoir ramener la moto.
Pour couronner le tout dans la fin de la spéciale le moteur a recommencé avec les soucis des jours précédents … je dois avouer qu’au téléphone Vincent m’a parlé de chat noir …
Au final à nouveau une journée de galère avec à la clé un 107ème chrono du jour synonyme de départ très très loin demain.
Alors maintenant regardons devant et trouvons les présages positifs de la journée de demain. Alors certes Vincent part de très loin mais il y aura des passages qui, si la moto marche bien, lui permettront de doubler pas mal de concurrents, notamment les énormes dunes de Fiambala.
Enfin, et pour finir, demain c’est l’anniversaire de Vincent, alors souhaitons lui de retrouver une moto qui marche parfaitement pour qu’il puisse aller se chercher lui même son cadeau avec une belle spéciale !!!

 

jan
15

Etape 9 – Tucuman / Cordoba

Très tôt ce matin, Vincent s’est levé pour vivre son rêve, grâce à sa formidable 5ème place de la spéciale de samedi il était dans les tout premiers au départ se préparant à s’élancer devant tout le gratin du rallye, David Casteu, Cyril Després, Olivier Pain et tous les autres ….

Après une préparation d’avant le départ faite juste à côté de David Casteu (voir les images de France Télévision), Vincent avait choisi de partir à l’assaut de la plus longue spéciale de cette édition 2013 sur un ryhtme relativement prudent mais soutenu. Sur la fin de la première spéciale de l’étape du jour il a été dépassé par David Casteu qui était parti 2 minutes derrière lui, le leader du classement général dans sa folle remontée des différents pilotes partis devant lui a ensuite percuté une vache alors qu’il était dans la poussière du concurrent qu’il dépassait, dans l’accident il a endommagé son réservoir. Par deux fois Vincent s’est arrêté pour le dépanner et l’a aidé à repartir. Ils arrivent d’ailleurs ensemble à la neutralisation entre les deux spéciales.
Lors de la liaison entre les deux spéciales et alors qu’il roulait avec Cyril Després, sa moto s’est remise à faire des siennes comme les fois précédentes en « broutant », il est donc rentré dans la deucième spéciale avec une moto qui roulait au ralenti, ensuite elle s’est remise à marcher un temps mais c’était au tour d’Olivier Pain, autre pilote français très en vue dans ce Dakar, d’être en difficulté après une belle chute, Vincent s’est donc de nouveau arrété pour dépanner Olivier avec Michael Metge autre pilote Yamaha abandonnant de nouveau beaucoup de temps. Une fois réparé le trio est reparti ensemble jusqu’à ce que sa moto décide à nouveau de s’arreter … c’est au ralenti que Vincent termine l’étape étant même obligé de pousser la moto par moment !!!!
Cette étape qui promettait tant se finit du coup avec le 100ème chrono ce qui va le faire reculer au delà de la 50ème place du général.
Demain c’est donc à nouveau une étape dans laquelle Vincent partira loin, avec beaucoup de poussières devant lui et des difficultés à dépasser, mais il continue à impressionner par sa régularité au pilotage et l’objectif est plus que jamais l’arrivée en faisant sa course et si un copain est au bord de la route on peut être sur que Vincent perdra le temps nécessaire à lui venir en aide …

jan
13

Etape 8 – Salta / San Miguel

Au soir d’une étape de repos bien méritée, revenons sur l’étape d’hier.
Tout commence vendredi soir au coeur des 2 jours d’étape marathon, alors que tous les pilotes moto étaient réunis dans un gymnase à Salta, un violent orage a éclaté et les organisateurs ont pris la décision d’annuler la première partie de l’étape qui les amenait à San Miguel de Tucuman.
C’est donc dans une spéciale raccourcie que Vincent s’est élancé en 54 ème position avec dès le départ un problème de GPS qui a du être changé, ensuite il a roulé un temps avec Leila Sanz qui a glissé et chuté, il s’est arreté pour lui relever sa moto et est reparti jusqu’à tombé nez à nez avec Cyril Després qui revenait d’une mauvaise route, ils ont alors roulé ensemble jusqu’à que Vincent décide de suivre une autre trace que Cyril à un embranchement, les 2 solutions permettaient de rallier l’arrivée mais l’option prise par le pilote KTM lui a permis d’arriver 2 minutes avant Vincent qui accomplit cependant l’exploit de signer le 5ème temps de la spéciale !!!!! Il devance ainsi tous le gratin du rallye mondial et pourra enfin partir parmi les pilotes de tête dans la très longue étape de demain.
Côté classement général Vincent est à présent 43ème de ce Dakar 2013 qui va rentrer dans sa deuxième semaine et nous lui souhaitons de pouvoir s’exprimer comme il sait le faire sans subir d’ennuis mécaniques comme lors de cette première semaine.

jan
11

Etape 7 – Calama / Salta

L’étape d’aujourd’hui promettait d’être difficile mais elle l’a surtout été émotionnellement, en effet un pilote moto français, Thomas Bourgin, a trouvé la mort ce matin dans un accident avec une voiture lors de la liaison et Vincent accompagné de son ange gardien d’hier JC Ménard est arrivé dans les premiers sur les lieu de l’accident … Après cela la course devient futile et toutes nos pensées vont vers les proches de ce pilote.

Côté course, Vincent est reparti avec un moto qui fonctionnait mais avec un très grand nombre de pilotes qui s’élançaient devant lui, dans le début de la spéciale il a pu en doubler beaucoup mais ensuite la piste ne le permettait plus et cela aurait été trop dangereux, il a donc rongé son frein et s’est résolu à rester dans la poussière de ses prédécesseurs. Il termine 50ème du classement du jour à 26 minutes du premier ce qui lui permet de pointer ce soir à la 48ème place du général.
Ce soir c’est un bivouac particulier au coeur de l’étape marathon, ou tous les pilotes sont ensemble loin de leurs assistances et tous logés à la même enseigne.
Demain deuxième partie de l’étape marathon au coeur de l’Argentine, une journée, découpée en deux secteurs chronométriques, qui peut réserver bien des surprises … L’arrivée de cette étape sera synonyme de journée de repos, Dimanche ce sera en effet grasse matinée et on peut dire qu’ils l’auront bien méritée !

jan
10

Etape 6 – Arica / Calama

Une étape en 2 parties … très différentes …..

Une journée qui avait très bien commencée pour Vincent, malgré un réveil à 3h pour un départ en liaison très matinal, la première partie de l’étape s’est déroulée à merveille les chronos étaient aussi bons que les sensations et il se permettait même le luxe d’en garder sous le pied selon ses propres termes, se réservant pour attaquer sur la deuxième partie de l’étape, assez courte et plus propice à un pilotage plus agressif.
Ces bonnes performances le plaçait autour de la 30ème place provisoire de l’étape, et laissaient espérer une belle opération au classement général.
Mais c’était sans compter sur une moto capricieuse qui a décidé de s’arrêter à 85km de l’arrivée, Vincent a tout tenté, tout démonté mais en vain, la moto redémarrait mais dès qu’il essayait d’accélerer elle s’étouffait … Il a alors du se rendre à l’évidence et a pensé abandonner avant que son pote JC Ménard n’arrive à sa hauteur et lui propose de le tracter. Opération envisageable sur 10- 15 km, elle paraissait vouée à l’échec avec 85km à parcourir, d’autant qu’il restait des passages délicats de fesh-fesh et autres péripéties. Vincent s’est quand même résolu à tenter l’aventure devant l’insistance de JC grâce à qui il a pu rallier le bivouac.
Au final il boucle l’étape en 1h57 de plus que le leader du jour, et perd dans l’opération a peu près 1h30 sur ses concurrents directs. Le plus gros problème est qu’il finit 105ème ce qui veut dire qu’il va partir très loin demain dans des pistes dans lesquelles il est très difficile de doubler et là c’est un tout autre rallye … Mais tout cela n’est finalement pas très grave, l’essentiel est que Vincent est toujours en course, c’est de loin le plus important et pour cela il remercie chaudement JC Ménard !

jan
10

Etape 5 – Arequipa / Arica

Les pilotes ont été bien prévenus ce matin au briefing, les organisateurs les ont mis en garde contre les dangers importants de cette étape et leur ont chaudement recommandé de ne pas trop s’écarter de la trace car il y avait énormément de pierres et de fesh-fesh qui rendaient la spéciale très piégeuse.
Du coup après être rapidement remonté sur les concurrents qui le précédait, Vincent a préféré jouer la sécurité et n’a pas voulu prendre le risque de s’écarter pour les dépasser et tenter de faire le trou, au final cela lui donne quand même le 32ème temps de l’étape du jour, et 33ème au général toujours au contact des pilotes professionnels tandis . Les 15 minutes de pénalité liées au travail sur le moteur hier n’ont pas été retranchées mais même dans ce cas Vincent resterait 37ème !
Son comportement très raisonnable, a été encouragé par la perspective des 2 très longues journées à venir, pleines de promesses et surtout de difficultés… Il est donc maintenant temps de se reposer, et de préparer au mieux l’étape de demain qui amènera la caravane du Dakar dans le terrible désert de l’Atacama, voici d’ailleurs un extrait de la présentation officielle de cette étape : « …Pour la première spéciale disputée sur le territoire chilien, il s’agit d’un retour dans le désert d’Atacama : le sable et les dunes occupent les deux tiers de la distance. Mais le chrono sera déclenché sur deux portions distinctes, la dernière prévoyant des retrouvailles peut-être moins joyeuses… avec le fesh-fesh. Au total, la journée promet d’être très longue, à un stade où les organismes commencent à encaisser le manque de sommeil, surtout chez ceux qui ont connu quelques péripéties… »

Articles plus anciens «